Consultation : la parole aux salariés du CEA


Pourquoi une consultation ?

Au delà de « Moi au CEA » : nous au CEA

En décembre 2017, le CEA communiquait sur les résultats de son enquête d’opinion interne appelée « Moi au CEA ».

Beaucoup de choses intéressantes ont été rapportées dans cette enquête, dans le désordre : 78 % des salariés sont satisfaits de leurs conditions de travail mais 53 %1 considèrent que la situation du CEA se dégrade. Parallèlement 28 % seulement considèrent être associés aux projets de changement …

Pourquoi une consultation CGT un an après ? Parce que nous ne posons pas les mêmes questions que la direction. Par exemple, quand la direction pose la question « Êtes vous satisfait(e) de votre rémunération ?», 56 % de cadres et 34 % de non cadre répondent oui.

La CGT pose la question « De combien en plus avez vous besoin par mois pour être rémunéré à la hauteur de vos qualifications et pour répondre à vos besoins et vivre mieux ? ».

Nous avons également une démarche plus collective et nous considérons que les salariés doivent être les premiers acteurs de l’amélioration de leur travail.

Construire un cahier revendicatif avec tous les salariés.

Les préoccupations et les aspirations des salariés sont diverses car les situations de travail le sont également.

Cette consultation va permettre à la CGT de construire un ensemble de demandes et de revendications à partir des réponses directement exprimées par les salariés. Un de nos principes est de trouver les points communs au plus grand nombre de salariés afin de synthétiser les demandes.

Un autre principe est de répondre aux attentes des salariés, sans pour autant oublier nos valeurs. Nous sommes par exemple particulièrement attachés à la lutte contre toutes les discriminations.

Cette synthèse, le cahier revendicatif, sera disponible sur le site INTRA de la CGT (accès à partir du réseau intra du CEA) :

http://www-cgt.cea.fr

Et après ?

L’idée d’unifier les demandes a pour but d’appuyer ces revendications avec le plus de poids possible. Quand nous sommes est nombreuses et nombreux à demander la même chose au même moment les solutions deviennent tout à coup possibles, même si la direction déclarait l’inverse la veille.

1  % des avis exprimés (en excluant « ne sait pas »)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *