Mobilisation des salariés ONET du nettoyage


Lundi 12 mars, près de 50 salariés de la société ONET ont débrayé pour leurs revendications :

  • augmentation de la prime panier
  • arrêt des convocations sous n’importe quel prétexte (contrôle négatif, pause décalée, …)
  • embauche des CDD 30 h en CDI
  • à travail égal salaire égal
  • arrêt de l’acharnement sur les salariés visés par la direction d’ONET
  • respect des salariés de la part de la hiérarchie (plus de langage familier ou de ton méprisant)
  • non à la baisse des paiements des congés payés

Méprisant, le directeur d’ONET n’a rien répondu aux salariés en colère qui sont venus le voir.
Les salariés sont alors allés interpeller la SVDC du CEA Saclay, avec le soutien des représentants du personnel du CEA .

En effet les fortes dégradations des conditions de travail dans le nettoyage ont pour cause initiale les changements des contrats de sous-traitance du CEA qui a décidé de faire des contrats de résultats avec des contrôles quotidiens, aux moyens d’appareils divers (échelle de Bacharach, bassoumètre et autres réflectomètres).


Les objectifs du contrat CEA sont imposés au salariés ONET par leur direction de telle manière qu’ils sont impossibles à atteindre : “il faut que ce soit toujours propre”, jour de pluie ou non, même si les salariés ont plusieurs bâtiments à nettoyer,…


Le résultat est que ces derniers moins 4 salariés d’ONET sont allés à l’infirmerie à la suite des pressions subies par leur hiérarchie.


Les Délégués du personnel et les représentants du personnel en CHSCT du CEA Saclay s’opposent depuis près de 4 ans au principe de contrat de résultats et en particulier à son utilisation dans le nettoyage qui a prouvé qu’il dégradait automatiquement les conditions de travail des salariés de l’entreprise sous-traitante.


Soutenons nos collègues du nettoyage dans leurs revendications, opposons nous aux contrats de résultats

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *