Grève dans la sécurité : la direction reste sourde à la mobilisation des salariés


Lors de la seconde réunion de négociation du lundi 22 avril 2013, la direction n’a toujours rien changé à son projet de sous-traitance et de baisse des effectifs, malgré la forte mobilisation des agents FLS (Formation Locale de Sécurité) du CEA Saclay. La mobilisation continue, forte des 91% des salariés concernés ayant voté pour la grève.

Une seconde réunion de "négociation" pour rien. Voilà le sentiment très partagé par les représentants des salariés et des syndicats présents à cette réunion le lundi 22 avril. La direction y a présenté un "projet de protocole d’accord de fin de conflit" dans lequel … elle ne s’engage à rien et réaffirme son projet de sous-traitance, sans en changer une virgule !

Plus tôt dans la journée, la direction avait joué la provocation en faisant un communiqué menaçant à tous les travailleurs du centre du CEA Saclay au sujet de la diffusion de tracts aux portes par les salariés en grève. La direction fait passer habilement une citation de ce communiqué comme étant issu du code du travail, ce qui est complètement faux.

Langue de bois, provocation, discours ambigu et diversions en tout genre sont décidément au rendez vous !

La grève va donc continuer, forte de l’approbation de 91% des salariés concernés. Ce vote à bulletin secret demandé par un salarié a vu une participation de plus de 75% des personnels concernés !

 

Voir aussi le précédent article sur cette grève

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *