Grève contre la baisse programmée de la sécurité


Avenir de la radio protection : tous concernés au CEA Saclay

La direction générale du CEA a présenté au Comité National (CN) du 5 novembre un projet d’«Organisation fonctionnelle et de la gestion environnementale au CEA ». En clair, il s’agit d’une réorganisation du SPR qu’elle souhaite valider au Comité National du 15 décembre 2014.

Ce projet pourrait avoir de lourdes conséquences sur le fonctionnement des « Service de Protection contre les Rayonnements » (SPR) de nos centres CEA et bouleverser le fonctionnement de nos installations.

 

Le personnel du SPR est en grève ce jour à Saclay et Cadarache pour :

·      l’abandon du projet de réorganisation du SPR,

·      le maintien des effectifs du SPR,

·      l’arrêt de la sous-traitance des activités de radioprotection

et de surveillance de l’environnement,

·      la requalification en contrat à durée indéterminée CEA de tous les salariés SPR

en sous-traitance et contrats précaires.

 

Qui sommes-nous ?

Nous assurons la sécurité nucléaire sur les sites du CEA, et ce, 24h/24, 365j/365.

Nous avons en charge la surveillance des installations nucléaires, des travailleurs, de l’environnement et des citoyens.

 

Pourquoi sommes-nous dans l’action et en grève ce jour ?

La Direction Générale souhaite mettre en place le projet de circulaire « Organisation fonctionnelle et de la gestion environnementale au CEA » qui va :

·         faire disparaitre dans le temps le SPR et son indépendance ;

·         transférer les activités de radioprotection et de surveillance au personnel des laboratoires

déjà surchargé (Acteur Technique*) et/ou les sous-traiter ;

·         générer la perte des connaissances et des compétences des installations ;

·         mettre en place l’autocontrôle**

 

La finalité du projet de la direction :

1.      est de transférer le coût de la radioprotection vers les laboratoires, départements, services…

2.      de faire des économies sur l’acquisition de la retraite anticipée pour pénibilité (NIG 119, celle-ci n’existant pas pour les sous-traitants et certains personnels de laboratoire) ;

3.      de faire des économies sur les primes de sujétion ;

4.      et surtout de ne pas remplacer les départs (50% des effectifs SPR CEA partiront en retraite entre 2014 et 2020) et donc baisser les effectifs de manière drastique !

 

Les Commission Locales d’Informations (CLI) et l’ASN sont-elles informées de ce projet ? Quelle est leur position ?

 

Les Organisations Syndicales nationales doivent demander le retrait de ce projet et donc retirer ce point de l’ordre du jour du Comité National du 15 décembre.

 

*   « acteur technique », nouveauté introduite dans le projet de réorganisation du CEA

** Auto contrôle : « Des gestes courants de radioprotection réalisés par des personnels des installations » cf document du CN du 5 novembre 2014. Chaque technicien et ingénieur faisant appel aujourd’hui au SPR se verrait responsable de la propreté radiologique, des déclarations, des certificats, de la gestion de l’entretien des appareils de mesure…  en plus de leur travail dans l’installation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *