Comité National du 10 décembre 2008


Une nouvelle victoire des salariés.

C’est grâce à la mobilisation des salariés qui ont compris que rien ne se gagnait sans combat, que lors du Comité National du 10 décembre, la Direction a fini par céder et à mis fin à son odieux chantage.

 La Convention de Travail devrait être renouvelée pour 5 ans dés le Comité National extraordinaire du 22 décembre. Seul le chapitre 18 concernant la retraite en sera retiré et fera l’objet, en l’état, d’un accord séparé valable jusqu’au 31 décembre 2009.

 D’ici là les organisations syndicales s’engagent à négocier le remplacement de cet accord par un nouveau texte qui devra prendre en compte les dispositions législatives interdisant la mise à le retraite.

 La CGT mesure le chemin parcouru depuis le 20 octobre. Nous avons dénoncé depuis le début des négociations la méthode et le fonds du texte. On peut désormais s’attaquer au fonds sans avoir à subir la menace d’une dénonciation de la convention de travail, comme la CGT l’a dit le 10 décembre dans sa déclaration au Comité National :

 « Il va sans dire que demain comme aujourd’hui, la CGT n’acceptera pas la régression sociale, ni les marchandages d’aucune sorte »

De nouveau l’intervention du personnel sera nécessaire. C’est le prochain rendez-vous qui nous est fixé.

Comme elle l’a fait durant ces deux mois mouvementés, la CGT se mettra à la disposition du personnel. Cependant la CGT n’est pas une entité extérieure, elle n’existe que par ses adhérents, eux-mêmes salariés du CEA. Nous gagnerions en efficacité si nous étions plus nombreux.

Dans cet esprit nous vous invitons à prendre contact avec les militants CGT

et + si affinité…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *