24 juin 2009 : grève pour les "Fins de carrières"


Négociations
fins de carrière au CEA

Tous en
grève à Saclay le 24 juin

(préavis
de grève national de 24 heures)

Rendez
vous 9h15

bâtiment
471

Deux nouvelles réunions de
« négociations » sont programmées les 24 juin et 7
juillet, elles porteraient uniquement sur les contreparties au recul
social ! Ce n’est pas le choix de la majorité des salariés.

Dans le texte d’accord proposé par
la direction nous refusons

  • les mesures de monétisation de la
    pénibilité

  • la suppression de tous les accords
    antérieurs, fruit des luttes passées.

  • l’utilisation des droits à
    anticipation, avec suspension du contrat travail, pour suivre des
    formations professionnelles.

  • ’l’usine à gaz" des PPS
    (points pénibilités servitudes) pour alimenter un CPS (compte
    pénibilité servitude) qui n’a qu’un but à moyen terme :
    liquider la reconnaissance de la pénibilité.

Tous ensemble,
exigeons :

► Départ en retraite :

Une indemnité de fin de carrière :
16 mois du salaire moyen fiscal CEA (3911€x16 brut, imposable ;
réf.2007) et non 5 à 7 mois comme proposés.

► CAA – NIG119:

Pas un jour de plus ; maintien de
la référence à 60 ans pour le calcul de la date de départ ;
pas de monétisation de la pénibilité quel que soit le procédé et
maintien du pouvoir d’achat du salaire d’inactivité.

Le maintien de la
référence à 60 ans, une exigence d’actualité à l’heure où
le gouvernement relance son projet de retraite à 67 ans.

16 mois c’est possible, le CEA
sait trouver l’argent pour l’intéressement, l’abondement, les
frais de gestion des plans épargnes (PEE ou Perco) …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *